redaction@nos30ans.fr

Épisode 55 : l’EVG de déglingo de Marc

Précédemment : Épisode 54 : l’intervention

Journée entre couilles pour l’EVG

La date du mariage approchait et en toute logique, l’EVG de Marc et l’EVJF de Gaëlle aussi. C’est Marc qui a d’abord pu célébrer ce moment. Un moment que j’imaginais absolument déjanté puisque Greg était à la tête du projet. Après un brainstorming avec les filles, on avait envisagé chaque détail de ce moment partagé par Marc, Greg et Luke et trois autres amis de Marc.

L’EVG qu’on a imaginé…

Laser game, saut en parachute et vomi

Greg étant un homme organisé, il aurait proposé un bootcamp particulier à Marc à travers la Seine-et-Marne, en commençant l’enterrement de vie de garçon par un faux kidnapping du futur marié par des hommes cagoulés. Les yeux bandés et balancé à l’arrière d’une vieille Renault, Marc aurait été emmené dans un centre de laser game et y aurait retrouvé ses amis avec joie. Se seraient affrontés les trois binômes pendant une partie intense de 20 minutes au cours de laquelle notre British Marc aurait rapidement été éliminé par Luke hurlant un viril « BOUYAAAAAAH ! ». Après un serrage de mains fairplay et une tournée de bières, les garçons auraient à nouveau bandé les yeux de Marc pour l’emmener sur un pont. Oui, un pont.

Objectif pour ce flippé du vide ? Sauter à l’élastique ! Pendant que Greg aurait été positionné plus loin pour filmer la scène, Marc aurait été contraint de sauter du pont, en portant une pancarte « GAËLLE, SI JE VOMIS, JE PROMETS D’ÊTRE A TON SERVICE UN SOIR PAR SEMAINE JUSQU’A LA FIN DE MA VIE ». Et bien sûr, il aurait vomi sur lui. Connaissant ce petit filou de Greg, il n’aurait absolument rien raté de la scène, se promettant d’y ajouter un extrait sonore de La Cité de la peur en post-prod, afin de le poster sur Facebook ultérieurement. Un vrai pote.

Stripteaseuses et vomi

Sur cette thématique de la régurgitation, les garçons aurait poursuivi l’après-midi EVG dans un bar partiellement privatisé dans lequel ils auraient lancé le jeu idiot « J’ai jamais » avec un peu de rhum pour ajouter du fun. Ne supportant pas plus de deux verres d’alcool, Marc aurait donc encore vomi puis se serait endormi dans l’un des canapés moelleux du bar. Il aurait donc raté les strip-teaseuses sollicitées par Greg qui se seraient ainsi trémoussées devant un Marc comateux. Evidemment, Luke, parfaitement inintéressé par les filles, aurait trouvé une occupation en prenant une multitude de photos destinées elles-aussi à finir sur Facebook, dans un groupe privé intitulé « Ce qui se passe en Seine-et-Marne, reste en Seine-et-Marne ».

Yes. 77 is the new Las Vegas. Enfin, les plus tolérants à l’alcool (donc… pas Marc) auraient poursuivi la soirée/nuit avec une partie de poker endiablée avec cigare et whisky pour compagnons.

Ouais… on imaginait que l’EVG de Marc était constitué majoritairement d’alcool, de vomi et de maltraitance de sa personne, le tout saupoudré d’humiliation ultérieurement publié sur les réseaux sociaux. Et en fait… Bah non. Pas du tout.

L’EVG qui s’est vraiment passé

En réalité, c’était un peu différent, comme nous l’ont relaté ces messieurs. Si la partie de laser game et la partie de poker ont bien eu lieu, un cours d’œnologie -suivi d’une dégustation- dans un faux châlet et un cours de danse de salon ont ponctué le reste de la journée. A 1 heure du matin, chacun était rentré, épuisé par cette journée marathon, en prenant soin de textoter les autres dans une conversation Whatsapp pour confirmer être bien rentré.

Qu’ils sont sages.

 

-Par Louise

(A suivre) Episode 56 : l’EVJF de Gaëlle

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :