Épisode 3 : les encouragements foireux des proches après la rupture

Reading Time: 3 minutes

Lecteur, tu es sûrement déjà passé par la case rupture, non ? Non? Sois patient, ça t’arrivera un jour et tu reviendras lire cet article en pleurant. Si ça t’es arrivé, tu sais donc que c’est douloureux et aussi agréable à surmonter au quotidien qu’une infection urinaire. Heureusement, quand tu as de la chance, tu es entouré pendant cette période de profond désarroi.

Chacun y va de son petit conseil et de son retour sur expérience pour t’aider à remonter la pente. Tu as la vitalité d’un hérisson mort, le teint blafard, le visage marqué mais tes amis et ta famille essaient de te remonter le moral, avec des messages d’encouragement parfois sibyllins que tu parviens à décrypter, a posteriori.

Les banalités

  • « Allez… Un de perdu, dix de retrouvés ! » = Je sais pas trop quoi te dire alors j’opte pour une banalité entendue à la TV (ou « Je m’en fous de ta rupture et j’aimerais bien qu’on change de sujet »).
  • « C’est la vie ! » = T’en connaîtras d’autres des ruptures
  • « Ca aurait pu être pire » = Tu aurais pu habiter dans un pays en guerre et toi tu te plains de ton confort de riche et de ta petite peine d’enfant gâtée d’un pays civilisé. T’as pas honte?

 

  • « Oh, Louise ! Tu as bonne mine aujourd’hui ! » = T’es un peu moins moche qu’hier mais c’est pas encore ça.
  • « Tu continues de boire pour oublier? » = J’ai l’impression de passer la soirée avec Gérard Depardieu, calme toi sur le pinot bordel.
  • « Arrête de pleurer, il n’en vaut pas la peine » = Arrête de pleurer, ton visage me fait peur comme ça.
  • « Ma fille, tu n’as pas fini de souffrir dans la vie » = Ma fille, attends d’accoucher d’un bébé aussi gros qu’une putain de citrouille qui te déchire le vagin et là tu comprendras le sens du mot douleur.
  • « T’inquiète pas, ce sera long mais ça passera » = Je te laisse encore quelques semaines et après je te secoue. Hors de question que tu te détruises à petit feu pour ce naze.

Les encouragements « C’est pas comme ça que tu vas retrouver quelqu’un »

  • « Tu devrais prendre soin de toi, t’acheter des fringues pour te faire plaisir par exemple » = Ton look est tellement à chier qu’on le croirait directement sorti de la collection de vêtements de  Kanye West. C’est pas comme ça que tu vas repécho.
  • « Tu devrais prendre soin de toi, aller chez le coiffeur par exemple » = On dirait que t’as un nid de mouette sur la tête. C’est pas comme ça que tu vas repécho.

  • « Il ne faut pas que tu te laisses aller pour autant… » = Ton triste néo-célibat ne doit pas t’empêcher de prendre une douche parce que là, tu sens le poney. C’est pas comme ça que tu vas repécho.
  • « Tu as vachement maigri depuis cette séparation » = J’osais pas te dire que t’étais potelée, mais avec cette couenne en moins, t’es au top ! Ah. Tu peux peut-être espérer re-pécho comme ça.

Les encouragements « De toute façon, c’était qu’un con »

  • « Finalement, cette rupture, ce n’est pas plus mal… » = Je ne pouvais pas blairer ton ex.
  • « Et puis, tu m’avais dit qu’au lit, c’était pas terrible… » = Je te lance une perche pour déverser ta bile, vas-y crache des horreurs sur lui, ça va te faire du bien.
  • « Et qu’est-ce que tu lui as dit quand il t’a dit que c’était fini? »= Qui a pleuré? Lui? Toi? Il y a eu de la violence? Tu l’as giflé? Allez, dis-moi que tu l’as giflé! Il y a eu du sang et une baston, genre comme dans Fight Club? Raconte!
  • « Il vaut mieux qu’il t’ait quittée maintenant que pendant une grossesse » = Finalement, te plains pas, ça aurait pu être pire. Il n’a pas été totalement enfoiré…
  • « T’es restée quand même deux ans avec lui? Ah oui. Quand même…C’est long. » = Non, mais tu nettoyais tes lunettes avec du bacon tout ce temps-là pour ne pas voir qu’il n’était pas fait pour toi?
  • « Ce n’est pas plus mal que vous n’avez pas eu d’enfant ensemble » = Entre ton gros cul et sa grosse tête dégarnie, votre mioche aurait sûrement morflé dans la vie…

Parfois, il faut savoir lire entre les lignes.


LIRE AUSSI : 
Chapitre 1 (épisodes 1 à 5) : la rupture
Chapitre 2 (épisodes 6 à 10) : ce que veulent les hommes
Chapitre 3 (épisodes 11 à 15) : quand l’amour rend con
Chapitre 4 (épisodes 16 à 21) : nos sexloses
Chapitre 5 (épisodes 22 à 28) : amour et désenchantement
Chapitre 6 (épisodes 29 à 32) : ah ! Si les hommes savaient…
Chapitre 7 : (à partir de l’épisode 33) les joies du taff
>> #30 le mag

Summary
Episode 3 : les encouragements foireux des proches après la rupture
Article Name
Episode 3 : les encouragements foireux des proches après la rupture
Description
Après une séparation, les proches essaient de soutenir la personne qui s'est fait larguer. Mais certains encouragements sont plus maladroits que d'autres et ne font pas forcément du bien. Louise peut en témoigner.
Author
Publisher Name
Nos 30 ans - Génération X/Y
Publisher Logo
Share
%d blogueurs aiment cette page :