5 bonnes raisons de… regarder « La Consolation » (France 3)

"La Consolation", adapté du livre de Flavie Flament
Reading Time: 3 minutes

Le viol de Flavie Flament raconté sur petit écran

Ce soir, France 3 diffuse l’adaptation en téléfilm du livre autobiographique de Flavie Flament, sorti l’an dernier. C’est dans cet ouvrage, La Consolation, que l’animatrice de RTL raconte le viol subi à l’âge de 13 ans perpétré par le célèbre photographe britannique David Hamilton. Quelques semaines après les accusations de Flavie Flament, survenues près de 30 ans après les faits, le photographe a été retrouvé mort en novembre 2016, à 83 ans. La piste du suicide a été privilégiée.

Pourquoi il faut regarder « La Consolation »

1. Parce que les actrices sont formidables

Lou Gable, qui campe la jeune Flavie Flament, étonne. Alternant la fraîcheur et le charme de l’adolescence et la peur suscitée par l’incompréhension des événements qu’elle a vécu en tant que jeune mannequin. Quant à Léa Drucker, elle est magistrale en mère indigne approuvant de manière tacite les agressions subies par sa fille et n’hésitant pas à transformer celle-ci en objet de fantasme pour hommes adultes. Dérangeant.

>> LIRE AUSSI :  Accusée par Flavie Flament, sa mère répond

2. Parce que la fiction permet d’appréhender l’amnésie traumatique

Ce mécanisme de protection conduit le cerveau à enfouir un traumatisme pour ne pas s’en rappeler et continuer à vivre quasiment normalement malgré un état de tristesse permanent. Mais il suffit parfois d’un déclencheur émotionnel pour briser le silence imposé par son propre cerveau. Pour Flavie Flament, il aura fallu plusieurs (longues) années et le décès d’un être cher.

>> LIRE AUSSI : Amnésie traumatique : comment peut-on « oublier » un viol ?

3. Parce le téléfilm soulève la question de la prescription de viol

« S’il n’y avait pas la prescription, j’aurais porté plainte, bien sûr » avait-elle expliqué dans l’émission Sept à huit, sur TF1, l’an dernier. Aujourd’hui, il est en effet impossible pour les mineurs victimes de viol de porter plainte après 38 ans, soit 20 ans après la majorité. Pour les majeurs, la prescription est de 20 ans après les faits. Un projet de loi, qui doit être déposé en 2018, envisage d’allonger cette prescription à 30 ans. Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, a expliqué que l’imprescriptibilité de ce crime poserait un problème puisque les crimes contre l’humanité sont les seuls à entrer dans ce cadre, actuellement.

>> LIRE AUSSI : Une loi sur les violences sexuelles et le harcèlement de rue annoncée pour 2018

4. Parce que La Consolation entre dans le programme du service public

Après Harcelée ou Le Viol, autres téléfilms diffusés par France Télévisions sur la thématique de la violence faite aux femmes, La Consolation complète un peu plus le programme du groupe audiovisuel public.  A 22h25, juste après la diffusion du téléfilm, France 3 proposera un débat présenté par Carole Gaessler, en compagnie de Flavie Flament sur le thème : « Contre le viol : oser parler et se reconstruire ». Le 9 novembre, France 3 diffusera Victimes d’un pédophile, le combat d’une vie, à 23h45. Et le 15 novembre, France 5 qui diffusera le documentaire, Viols sur mineurs : mon combat contre l’oubli. Des choix de programmation qui entrent dans le cadre du programme de France Télévisions de faire de la cause des femmes un sujet majeur.

5. Parce que ce téléfilm fait terriblement écho à l’actualité

Evidemment, impossible de ne pas corréler ce téléfilm à l’actualité. Une actualité remplie, notamment, par ces femmes qui prennent la parole pour dénoncer des agressions sexuelles restées trop longtemps impunies. Impunies à cause de la peur des conséquences potentielles ou encore impunies à cause des autorité. Sur les réseaux sociaux, la prolifération des hashtags #Metoo , #MoiAussi et #BalanceTonPorc en dit ainsi long sur le mal-être profond de ces femmes (et pas seulement des femmes, par ailleurs) qui veulent être entendues. Comme d’autres, Flavie Flament a osé faire entendre sa voix

>> LIRE AUSSI : #MeToo Harcèlement, agressions sexuelles, viols… Libérons la parole

La Consolation : mardi 7 novembre 2017 à 20h55 sur France 3 puis disponible en replay


Share
%d blogueurs aiment cette page :