Je n’ai pas (encore) d’enfant… et alors ?

Reading Time: 4 minutes

30 ans (plus ou moins) et pas d’enfant

La vie est ainsi faite. Il se trouve que pour l’instant ni Tom Ellis (l’acteur sexy de la série Lucifer) ni Idris Elba n’ont accepté de me faire un bébé. Et que les hommes n’ont pas l’air de se presser pour se lancer dans l’aventure avec moi. Ainsi, il se trouve que pour l’instant, je n’ai pas d’enfant. Je n’en aurai peut-être jamais… ou peut-être que si.

Pour l’instant, je suis une trentenaire sans enfant mais…

MAIS je n’ai pas raté ma vie pour autant. Il faut que vous compreniez qu’il n’y a pas de corrélation entre « réussir » et être parent : on peut avoir des gosses mais se sentir incomplet. Et on peut être super épanoui sans enfant et moitié. Il n’y a pas de règle. Donc, s’il vous plaît : évitez les regards et commentaires condescendants en évoquant les trentenaires (ou plus) sans enfant. Ou vous risquez de finir avec un biberon dans le cul, enfoncé par un trentenaire (ou plus) légèrement énervé.

MAIS ma vie est ultra-intéressante aussi. Je fais des choses géniales en tant qu’adulte autonome. Ma vie n’est pas mieux, mais elle n’est pas moins bien que toi qui as des enfants édentés.

MAIS je peux être une tata fabuleuse. Et quand votre gosse ira à l’école et que vous aurez besoin d’un coup de main, j’irai le chercher pour vous avec plaisir. Et hop… j’irai saluer au passage les charmants papas célibataires. Saluer… et plus si affinités. #DILF

MAIS ça ne m’empêche pas de voir quand votre gosse est casse-couilles. Pas besoin d’avoir enfanté pour être légitime dans la constatation qu’un mioche se comporte comme un petit con. Déso, pas déso.

MAIS peut être que j’aurai des enfants un jour. Ou peut-être pas. Ma décision m’appartient et je n’ai pas à être influencée régulièrement par vos allusions et coups de pression comme « AH ! Tu verras quand t’auras un enfant ».

MAIS je ne suis pas un monstre d’égoïsme pour autant. Ce n’est pas parce que vous n’avez plus le temps de penser à vous (#compassion) qu’il est mal ou égoïste de s’accorder du temps. Ce que je fais, en tant que célibataire sans enfant.

MAIS je suis évidemment complètement gaga devant vos enfants. Surtout s’ils sont sages, polis, propres et partagent leurs gâteaux avec moi.

Je n’ai pas d’enfant et…

ET il est inutile de me montrer les photos de vos enfants dès notre première rencontre. J’ai une mémoire très sélective et mon cerveau les aura vite oubliés. Il se trouve que mon cerveau préfère se souvenir de la musique de la pub Ricoré que des visages et des prénoms de vos gosses. C’est la vie. Et puis c’est quand même l’ami du petit déjeuner, l’ami Ricoré.

ET je ne passe pas mes journées à me préoccuper de VOS gosses. Vos enfants m’intéressent (parfois) mais vous aussi, en tant qu’adultes. Vous êtes des individus à part entière, et ce que vous réalisez en tant que tel attise sincèrement ma curiosité. Plus que de savoir que votre enfant a tiré les cheveux du petit voisin. Parce que ça, j’m’en balek.

ET je me dirais que votre gosse est un gros blaireau s’il ne me dit pas « bonjour, merci, au revoir ». Et que VOUS êtes un gros blaireau si vous ne le reprenez pas. Dans notre société, le respect est suffisamment mort, inutile de l’enterrer un peu plus.

ET j’adore savourer ce truc que vous avez perdu. LA GRASSE MATINÉE DU DIMANCHE. Ce truc que vous faisiez avant qu’un adorable petit être vous réveille tôt. Très tôt. Trop tôt.

ET ne m’en veuillez pas si je ne pense pas à vous demander quotidiennement de quelle consistance était la merde de votre petit dernier.

ET oui, j’aime jurer et parler de cul très fort. Et non, je n’ai pas envie de trouver des noms de code pour fellation, bite, chatte, couille juste parce qu’il y a un mioche à coté susceptible de répéter ça a l’école.

ET j’aime picoler et jouer avec les jouets de vos enfants. Donc invitez moi aux goûters d’anniversaire mais ne m’en veuillez pas si j’exige de l’alcool et si je refuse que vos enfants touchent à MA construction en Lego.

ET je dois être honnête avec vous. Non, votre enfant n’est pas surdoué parce qu’il a empilé deux cubes.

ET oui, il faut dire la vérité :  vous avez grossi depuis l’accouchement (ou l’accouchement de votre compagne). Moi non, ça va : + 2 ou 3 kilos, mais ça va je m’en sors.

ET ma carrière professionnelle n’est pas une compensation parce que je n’ai pas d’enfant dans ma vie. En fait, j’aime mon boulot. Simple, basique.

ET constater que vos gosses sont votre SEUL sujet de conversation est pénible et désolant. Si on part du principe que je veux des enfants, alors vous me faites du mal en me laissant entendre que j’ai échoué quelque chose. Et si on part du principe que je ne veux pas d’enfant, alors ce sujet – répété inlassablement- m’ennuie profondément. Je sais qu’il est difficile de contrôler votre enthousiasme d’avoir donné la vie, mais pensez aux autres.  Pensez aux célibataires sans enfant. Pensez à moi, bordel.

ET j’espère qu’être mère n’est pas votre seule caractéristique, inutile donc de vous enfermer vous-même dans une case. Les pères ne le font pas et ne se présentent pas uniquement comme des « papas ». Vous êtes une mère, certes mais vous êtes aussi une femme, une épouse peut-être, une femme dans la vie active peut-être, une femme avec des passions, une femme qui regarde les séries TV… Bref, vous n’êtes pas qu’une mère.

ET non, je ne vous raconterai pas ma vie sexuelle de célibataire pour vous divertir pendant que vous vous demandez comment ne pas tuer accidentellement votre enfant quand vous lui mettez un pull. Bon, d’accord… si vous insistez, je vous raconterai tout !

ET j’ai beaucoup de respect que vous essayiez de garder une vie sociale malgré l’énergie que vous prend votre boulot de parent. Et je suis honorée de vous voir à une fréquence décente malgré vos obligations familiales.

ET vous, en tant que parent, avez tout mon respect.

Et si je deviens mère un jour, je serai une femme un peu plus comblée et je lirai avec agacement un article accusateur de blog de type « Je n’ai pas d’enfant et alors ? »

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :