Épisode 52 : préparatifs de l’EVJF… et intervention

Verres de champagne, EVJF et intervention
Reading Time: 2 minutes

Précédemment : Épisode 51 : la demande en mariage

Joie du mariage, déprime du célibat

Alex déprime

Alexandra
Voici Alex

L’annonce du mariage (et surtout de l’EVJF !) nous avait excité dans le groupe et c’était l’occasion pour Alex de se changer les idées. L’homme marié qu’elle fréquentait avait arrêté du jour au lendemain de répondre à ses messages. Un classique masculin. Blessée, meurtrie et en pleine crise de la quarantaine, Alex refusait notre traditionnel combo dépression post-rupture (composé de larmes, médisances et insultes gratuites, alcool et chocolat) pour lui préférer la froideur. Se sentant rejetée, elle se replongeait dans sa théorie selon laquelle les hommes sont programmés pour décevoir les femmes et seraient « tous des putes, avec le respect infini qu’il est nécessaire d’avoir pour ces travailleuses ».

Bientôt une intervention

Elle était devenue froide, distante, tenait des discours fatalistes sur sa destinée à finir seule dévorée par des chats. Elle qui avait toujours un look impeccable, se laissait aller et ressemblait à… bah à moi quand j’ai la grippe. Et je vous assure : c’est pas un compliment. Pour la première fois, je la voyais quitter ses talons pour porter des baskets et -ô comble de l’horreur quand on la connaît – un jogging. UN PUTAIN DE JOGGING. En d’autres termes, elle cherchait l’amour -comme nous toutes- et elle déprimait à cause de sa solitude.
Malgré son exceptionnelle capacité linguistique et son vaste vocabulaire, elle refusa d’insulter cet homme. Elle s’en voulait de s’être naïvement accrochée et d’avoir abaissé sa protection et elle cherchait à rationaliser cette rupture. C’était dur et malgré tout notre amour pour elle, il nous était difficile de l’aider à surmonter cette séparation dignement, cette fois. Une intervention, comme dans les séries américaines, s’imposait.

Trois dossiers brûlants en cours : EVJF, EVG et intervention

La préparation du mariage et de l’EVJF tombait à point pour divertir Alex. Marc voulait un mariage de super-héros, Gaëlle voulait s’inspirer des années 50 et du style Audrey Hepburn. Le juste milieu était compliqué à trouver. Elle voulait de l’élégance et de la sobriété ; il voulait une danse d’ouverture spectaculaire avec une chorégraphie. Pendant que les amoureux tentaient de trouver un compromis, nous nous occupions du dossier brûlant de l’EVJF : l’enterrement de vie de jeune fille. Nous n’avions pas énormément de thune, mais nous voulions célébrer dignement le premier mariage de notre groupe. Nous n’étions, a priori, pas très fan de l’idée du stripteaseur mais un visionnage de Magic Mike XXL nous fit vite changer d’avis. On voulait faire la fête et on voulait de la picole et faute de Las Vegas (problèmes de sous, tout ça tout ça), il fallait trouver un plan B.

Répartition du travail

Alex étant la plus organisée, elle prit naturellement la direction des opérations pour le dossier 1, à savoir l’EVJF de Gaëlle. C’est également elle qui allait superviser, ultérieurement, les préparatifs du mariage. Greg était à la tête de l’enterrement de vie de garçon de Marc : le dossier 2.
Pendant ce temps, Gaëlle et Naomi -qui idolâtrait Alex et enviait la confiance que dégageait cette businesswoman – envisageaient une intervention pour aider notre célibataire en mal d’amour. Une intervention qui était finalement, plus ou moins pour nous toutes… Un bon gros dossier 3.

Les prochaines semaines s’annonçaient chargées.

 

-Par Louise

Share
%d blogueurs aiment cette page :