Episode 14 – Le jour où Gaëlle a tout plaqué après une rupture

Reading Time: 4 minutes

De nous tous, Gaëlle était clairement la fille douée en amour. C’est elle qui enregistrait le record de relations longue durée, là où on galérait tous à trouver quelqu’un pour un CDD amoureux de minimum un mois. L’une de ses premières longues relations avait été intense : ils vivaient ensemble, menaient une vie normale de couple, d’adultes, quoi. Nous adorions ce garçon que nous connaissions depuis belle lurette…. Au moins depuis l’époque où « belle lurette » était encore swag.

Nos ladies nights consistaient à manger de la glace directement dans le pot, en faisant des concours de rototos après avoir bu de la bière

On squattait chez eux régulièrement pour organiser nos ladies night qui n’ont d’ailleurs de lady que le nom puisque ces soirées consistaient à manger de la glace directement dans le pot, en faisant des concours de rototos après avoir bu de la bière. Pas très lady, pas très classe, tu en conviendras cher lecteur.

La rupture de mes amis : l’infinie tristesse

Et puis, alors que ce couple paraissait fonctionner et être aussi stable que Barack et Michelle aujourd’hui… tout s’est arrêté. Quand Gaëlle me l’a annoncé, j’étais dévastée : je vivais cette relation par procuration et pouf. Tout était fini. En respect de notre Bro Code à nous, je voulais détester celui qui était désormais l’ex de Gaëlle, mais il n’y avait pas de raison à cela. C’est elle qui avait choisi de partir parce qu’elle ne ressentait plus rien et cette décision lui avait fait mal au coeur parce qu’elle éprouvait évidemment encore beaucoup de tendresse pour lui après ces quatre années de relation amoureuse. Mais ce n’était plus de l’amour.

Je trouvais ça très égoïste de leur part de se séparer

Le couple auquel je croyais le plus se cassait la gueule. Je trouvais ça très égoïste de leur part de se séparer, mais Gaëlle a pris le temps de m’expliquer : « Ne t’inquiète pas, nous t’aimons toujours comme avant.C’est juste la vie, des choses de grandes personnes ». Comment a-t-elle vécu cette séparation dont elle était à l’initiative? Difficile à dire, Gaëlle a fait preuve d’une extrême pudeur à ce sujet. Tout le contraire de moi qui ai commencé ce blog en racontant ma rupture en long, en large et en travers.

Direction le pays de Hugh Jackman

Quelques semaines après, Gaëlle, Luke, Anna et moi dînions chez Hippopotamus (valeur sûre du repas gastronomique accessible aux petites bourses) car Gaëlle avait une annonce à nous faire. Une grossesse? Non, pas compatible avec une séparation. Un mariage? Non plus, en toute logique. Alors quoi? Elle posa sur le table un guide touristique de l’Australie. Et là, évidemment nous avons tout de suite compris et toi aussi, cher lecteur. L’indice était flagrant : elle venait probablement de rencontrer Hugh Jackman.

« -Je pars en Australie ! nous a-t-elle annoncé, enthousiaste
– Putain, quoi? Mais… il y a des kangourous meurtriers et des cobras sanguinaires là-bas, tu ne peux pas ! lui asséna Luka, perturbé
– Mais tu sais que Hugh vit aux Etats-Unis, inutile d’aller en Australie. Il n’y a rien là-bas à part un super soleil, la mer, des beaux surfeurs et… OK, je comprends. Je valide ta décision, répondit Anna déjà ravie à l’idée d’avoir un petit pied-à-terre en Océanie.
– Après cette rupture, j’ai besoin de changement et j’ai besoin de vivre des aventures, loin. Et puis l’appart est au nom de l’ex. Même s’il n’est pas désagréable avec moi vu la situation – il se contente de ne pas me parler- ça m’est difficile de rester dans le même lieu que lui. Et puis, je suis encore jeune, je n’ai pas de projets concrets, pas de boulot, plus de mec, plus d’appartement… Rien ne me rattache ici. Vous allez me manquer bien sûr, mais j’ai besoin de faire un truc pour moi, de faire des choses folles et de profiter de cette phase où il ne se passe rien dans ma vie, plutôt que de déprimer. Et en partant à l’autre bout du monde, je n’ai aucune chance de tomber sur lui : ça m’apaise. Et je pense que ce sera bien pour lui aussi. Je lui ai brisé le coeur et je ne pense pas que ça l’aide de me savoir géographiquement près de lui.

Un départ… pour une très longue durée

– Ca va te faire du bien de partir quelques semaines et de prendre un peu de hauteur sur la situation, ai-je rétorqué.
– Oui, ces 52 semaines vont me faire du bien… Même si je vais devoir trouver des petits boulots, me refaire des amis, trouver des logements, familles d’accueil et auberges de jeunesse. Ca va être compliqué, mais j’ai besoin de ce challenge là, maintenant. Je ne veux pas faire ça pendant ma crise de la cinquantaine, quand j’aurai des enfants et un foyer… enfin j’espère que j’aurai ça d’ici là.
– Pardon? Mais attends, laisse-moi compter… 52 semaines, ça fait un an si je ne m’abuse, s’inquiéta Luke, bigrement doué en mathématiques.
– Oui ! C’est génial, non? J’aurai le temps de parfaire mon anglais, bronzer, surfer, me remettre de ma rupture et niquer de beaux australiens ! »

Et c’est exactement ce qu’elle a fait… A quelques exceptions près. Sachant qu’il y a prescription, il est peut-être temps de révéler la vérité sur ce voyage qui a été extraordinaire mais qui a aussi été le théâtre d’un traumatisme : la sexlose du Knacki Ball.

Mais ça fera l’objet d’un (très) prochain épisode…


LIRE AUSSI : 
Chapitre 1 (épisodes 1 à 5) : la rupture
Chapitre 2 (épisodes 6 à 10) : ce que veulent les hommes
Chapitre 3 (épisodes 11 à 15) : quand l’amour rend con
Chapitre 4 (épisodes 16 à 21) : nos sexloses
Chapitre 5 (épisodes 22 à 28) : amour et désenchantement
Chapitre 6 (épisodes 29 à 32) : ah ! Si les hommes savaient…
Chapitre 7 : (à partir de l’épisode 33) les joies du taff
>> #30 le mag

Summary
Episode 14 - Le jour où Gaëlle a tout plaqué après une rupture
Article Name
Episode 14 - Le jour où Gaëlle a tout plaqué après une rupture
Description
Après une longue relation, Gaëlle a choisi de rompre parce qu'elle n'avait plus de sentiments pour son compagnon. Triste, déçue et perdue, elle a décidé de tout plaquer pour se remettre de cet amour : elle a décidé de partir seule... en Australie !
Author
Publisher Name
Nos 30 ans - Génération X/Y
Publisher Logo
Share
%d blogueurs aiment cette page :